Savon Spa Fleur de sel de Guérande

Publié le par athena

Je suis d'un naturel curieux, aussi quand j'ai découvert qu'on pouvait faire du savon au sel, j'ai été interloquée. Quelle consistance pouvait bien avoir ce truc là ? Pour le savoir, il n'y a pas 36 solutions : "il n'y a  qu'à" essayer. Ni une ni deux, je cherche et trouve deux recettes de savon au sel (l'une sur Ô temps des fées et l'autre sur le site de Kafée deux blogs qui décidément débordent d'idée).

Ce qui tombe bien, c'est que j'avais justement ramené du dernier marché médiéval un sachet de fleur de sel de Guérande ramassé à la main (ne me demandez pas ce que ça change qu'il soit ramassé à la main, le vendeur avait tellement fier de me le faire remarquer que je n'ai pas voulu le décevoir en posant cette question triviale). C'était parfait pour mon savon : je voudrais en effet qu'il rappelle les soins proposés dans les spas. Et comme j'aime bien faire plusieurs essais en une fois, je vais en profiter pour essayer de réaliser un savon intégralement marbré (en me basant sur le tuto mis en ligne par les plaisir de Kimitsu). Je me dirige donc vers un savon bicolore, jaune et vert (pour le spa), au sel de Guérande, miel, huile d'argan et spiruline (algue).

Voici ce que je propose, pour un batch de 600 gr :

206 gr d'huile de coco
319 gr d'huile d'olive
105 gr de beurre de karité
70 gr d'huile de jojoba
91 gr de soude
175 ml d'eau

à la trace :
80 ml d'huile d'argan
Fragrance "Sunflower"
propolis
EEP

A ce stade, je prélève une portion de savon (qui sera vert pâle) :
2 c à café de spiruline

Le reste de la préparation sera jaune miel. J'y ajoute donc :
1 c à soupe bien pleine de miel
250 de fleur de sel de Guérande

Le deux mélanges prêts, je verse le vert dans le jaune, tourne une fois avec une spatule. Et tant que j'y suis, je vais pouvoir tester mon nouveau moule à savon, préalablement chemisé.















Le mélange à l'air correct. Reste à attendre le démoulage. Et là, j'ai un peu peur. J'avais lu que le savon au sel durcissait très vite. Las, 5 heures après, il est toujours tout mou mon savon. Enfin deux heures après, je peux démouler pour qu'il sèche plus facilement



Mais il n'est pas question de le couper, il est encore trop mou pour ça, je risquerai de faire un vrai massacre. Bon, et bien puisque c'est comme ça, je vais attendre demain matin, en espérant qu'il ne soit pas trop dur du coup. Et ce matin, ouf, il était à point :

Les deux couleurs sont clairement distinctes (re-ouf), le savon sent bon. Seul p'tit problème : le fond du savon est TRES riche en sel (il semblerait qu'une bonne partie du sel se soit déposé dans le fond du moule). Bon, ben je vais donc dire qu'il a un côté exfoliant et un côté purement savon.

Publié dans bulles de savon maison

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

letis 25/11/2009 18:00


oh oui,il suffit de faire secher les carottes rapées sur le chauffage ou doucement au four!!


athena 26/11/2009 22:03


Merci, je m'en vais essayer. Je te tiens au courant.


letis 25/11/2009 13:59


ils sont supers beaux !!
alors ,validez pour le moule 

ça fera un chouette savon exfoliant !! 


athena 25/11/2009 17:56


Les savons me chargent de te dire merci

Quand au moule, ils me convient parfaitement, je suis ravie ! Je peux enfin faire des batch de 800gr en une fois. Mon chemisage n'est pas encore parfait mais je suppose que je vais
progressivement me perfectionner. Dis, ton macérat de carottes, on peut le faire en hiver aussi (bien qu'il n'y ait pas de soleil pour secher les carottes) ? Je le trouve vachement tentant.