Motion de confiance

Publié le par athena

Comme bien des Belges francophones, j'ai peur. Peur que l'avenir de notre pays soit compromis par un homme qui n'a pas réussi jusqu'ici à nous prouver qu'il avait l'étoffe d'une Premier Ministre digne de ce nom dans un pays au paysage institutionnel si compliqué et aux querelles linguistiques récurentes. Peur que le "Leterme nouveau" ne soit qu'un mauvais remake déjà trop vu de l'incompétence, du manque de communication et de neutralité de ce que  "Monsieur 800.000 voix" nous a montré il y a six mois.

 

Et pourtant. Pourtant, je vote une motion de confiance. Malgré ce premier couac, tellement désolant. Je préfère croire que cette divulgation avant l'heure de la déclaration n'est que le fruit de la malveillance. Parce que, soyons honnête, les francophones ne veulent pas de Leterme.  Je vais espérer que cet homme politique, si populaire au Nord de mon pays adoré, a tiré leçon de ses erreurs. Je lui accord le bénéfice du doute parce qu'il est tombé avec le Fortisgate pour de mauvaises raisons : il ne devait pas plus tombé qu'un autre. Il a démissioné car, en tant que chef de gouvernement, il était responsable de ce qui se passait au sein dudit gouvernement. Mais sans y etre impliqué. Même si je déplore toujours son manque de panache en ses heures sombres et  le fait que bien des gens (dont je fais partie) ont eu l'impression qu'il ne partait que contraint et forcé. Il est pourtant parti.

Alors espérons. Espérons que Leterme IV sera plus productif que Leterme III. Il est déjà dommage (pour sa crédibilité) que Jean-Luc Dehaene ait dû déminer le terrain pour lui. Alors j'opte pour une page vierge. Je lui fais confiance. De toutes façons, nous serons vite fixés. L'avenir de la Belgique se jouera probablement dans les prochains mois (et pour une question aussi idiote de BHV). Je veux croire (désespérément peut-être) que seul un âne butte deux fois sur la même pierre ; je veux espérer qu'il a appris, au cours de ces quelques mois loin du 16 rue de la Loi, qu'un Premier Ministre belge se doit d'être au-dessus de la mêlée afin de garantir l'équilibre fragile de notre petit pays, si compliqué mais si riche en histoire, patrimoine et chaleur humaine. Espérons qu'il endosse enfin le costume qui est sensé être maintenant le sien, que se révèle enfin un homme d'état capable et charismatique, respecteux de l'ensemble de nos particularités (et non seulement d'une seule communautés linguistique, au détriment des deux autres). Pourvu que l'avenir me donne raison pour ma motion de confiance.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

letis 27/11/2009 08:25


je connais pas ce monsieur ,mais apparement il a fait de grandes erreurs !


athena 27/11/2009 11:09



Notre Gaston Lagaffe de la politique ! Depuis qu'il est apparu sur la scène fédérale, il n'a cessé d'accumuler les maladresses et les indélicatesses : lorsque, le jour de la fête nationale, on
lui demande de chanter la brabançonnne, il confond avec la marseillaise, il fait des commentaires désobligeants sur le manque de capacité des francophones (ils sont trop bêtes pour apprendre le
néerlandais), etc. Tout a été jusqu'ici du même accabit. Bref, notre triste sire personnel !